Jarvan IV

Exemple demacien

La dynastie Lightshield, famille royale de Demacia depuis plusieurs siècles, s'emploie inlassablement à faire la guerre contre tous ceux qui s'opposent à l'éthique demacienne. On raconte même que chaque enfant Lightshield naît avec une haine farouche de Noxus dans le sang. Jarvan IV est fidèle à cette tradition, bien qu'il s'agisse du premier Lightshield à avoir grandi après la fondation de la League of Legends. Comme ses ancêtres avant lui, il mena les armées de Demacia au-devant des forces noxiennes et fut blessé à plus d'une occasion en combattant auprès de ses frères d'armes. Il connut une défaite cinglante lorsqu'un bataillon noxien mené par Jericho Swain parvint à le capturer. Une défaite qui lui valut de frôler la mort entre les mains d'Urgot, avant d'être sauvé de justesse par le Détachement hardi, un groupe de combattants d'élite demaciens dirigé par Garen, ami d'enfance de Jarvan.Ses proches savaient à quel point cette défaite l'avait affecté. Pour emprunter les mots de Xin Zhao : ''Ses yeux ne semblaient jamais vous regarder, ils fixaient un point incertain sans se soucier de ce qui aurait pu l'en détourner.'' Un jour, sans crier garde, Jarvan IV rassembla un peloton de soldats demaciens et quitta le pays en quête de ''rédemption''. Il commença par pourchasser les bêtes les plus féroces et les bandits les plus dangereux du nord de Valoran, mais s'en lassa bien vite. Lui seul connaissait l'objet de cette recherche qui le mena finalement au-delà de la Grande barrière. Pendant deux années, il ne donna plus aucune nouvelle. Alors que beaucoup le croyaient disparu à jamais, il fit un retour en fanfare dans les rues de Demacia. Les plaques de son armure étaient décorées des os et des écailles de créatures jusque-là inconnues. Au fond de ses yeux, on pouvait lire une sagesse inestimable. Des douze soldats qui étaient partis à ses côtés, seuls deux étaient revenus. D'une voix aussi dure que l'acier, il jura d'abattre de ses mains tous les ennemis de Demacia.''Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance.''-- Les dernières paroles de Jarvan IV avant son exécution interrompue.

La dynastie Lightshield, famille royale de Demacia depuis plusieurs siècles, s’emploie inlassablement à faire la guerre contre tous ceux qui s’opposent à l’éthique demacienne. On raconte même que chaque enfant Lightshield naît avec une haine farouche de Noxus dans le sang. Jarvan IV est fidèle à cette tradition, bien qu’il s’agisse du premier Lightshield à avoir grandi après la fondation de la League of Legends. Comme ses ancêtres avant lui, il mena les armées de Demacia au-devant des forces noxiennes et fut blessé à plus d’une occasion en combattant auprès de ses frères d’armes. Il connut une défaite cinglante lorsqu’un bataillon noxien mené par Jericho Swain parvint à le capturer. Une défaite qui lui valut de frôler la mort entre les mains d’Urgot, avant d’être sauvé de justesse par le Détachement hardi, un groupe de combattants d’élite demaciens dirigé par Garen, ami d’enfance de Jarvan.
Ses proches savaient à quel point cette défaite l’avait affecté. Pour emprunter les mots de Xin Zhao :  »Ses yeux ne semblaient jamais vous regarder, ils fixaient un point incertain sans se soucier de ce qui aurait pu l’en détourner. » Un jour, sans crier garde, Jarvan IV rassembla un peloton de soldats demaciens et quitta le pays en quête de  »rédemption ». Il commença par pourchasser les bêtes les plus féroces et les bandits les plus dangereux du nord de Valoran, mais s’en lassa bien vite. Lui seul connaissait l’objet de cette recherche qui le mena finalement au-delà de la Grande barrière. Pendant deux années, il ne donna plus aucune nouvelle. Alors que beaucoup le croyaient disparu à jamais, il fit un retour en fanfare dans les rues de Demacia. Les plaques de son armure étaient décorées des os et des écailles de créatures jusque-là inconnues. Au fond de ses yeux, on pouvait lire une sagesse inestimable. Des douze soldats qui étaient partis à ses côtés, seuls deux étaient revenus. D’une voix aussi dure que l’acier, il jura d’abattre de ses mains tous les ennemis de Demacia.
 »Il n’existe qu’une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance. »
— Les dernières paroles de Jarvan IV avant son exécution interrompue.

Astuces pour…

  • …bien jouer Jarvan IV
    • Vous pouvez combiner Frappe du dragon et Étendard demacien pour sortir de vos arènes de Cataclysme.
    • Au début des combats, frappez différents champions ennemis pour maximiser les dégâts.
    • Utilisez Étendard demacien comme un outil de reconnaissance si vous avez peur d’être pris par surprise.
  • …contrer Jarvan IV
    • Ne restez pas entre Jarvan IV et son Étendard demacien, afin de ne pas être projeté dans les airs.
    • L’arène de Cataclysme est plutôt effrayante, mais les compétences de mouvement peuvent permettre de la traverser.

Son passif : Cadence martiale

Cadence martiale
La première attaque de base de Jarvan IV sur une cible inflige des dégâts physiques supplémentaires. Cet effet ne peut ensuite plus être infligé à la même cible pendant un court instant.

Ses sorts

Frappe du dragon
Frappe du dragon
Jarvan IV allonge sa lance, infligeant des dégâts physiques et réduisant l’armure de tous les ennemis sur son chemin. En outre, cela peut ramener Jarvan à son Étendard demacien, projetant les ennemis dans les airs au passage.
Égide dorée
Égide dorée
Jarvan IV implore les anciens rois de Demacia de le protéger et de ralentir les ennemis proches.
Étendard demacien
Étendard demacien
Jarvan IV porte la fierté de Demacia, ce qui lui octroie passivement un bonus en vitesse d’attaque. Activer Étendard demacien permet à Jarvan IV de planter un drapeau demacien, infligeant des dégâts magiques à l’impact et augmentant la vitesse d’attaque des champions alliés proches.
Cataclysme
Cataclysme
Jarvan IV bondit héroïquement sur une cible avec une telle force qu’il transforme la zone autour de lui en une arène.

Revenir à la liste