Nunu

Dompteur de yéti

Il arrive que les liens de l'amitié deviennent plus forts que ceux du sang. Lorsqu'ils se tissent entre un enfant que rien n'effraie et un yéti des plus effrayants, ces liens deviennent alors puissants. Nunu, dont le rôle était d'apprivoiser une bête infâme, s'est pris d'amitié pour un yéti plutôt que de le mettre aux fers. Aujourd'hui, Nunu et son ami à forte carrure, Willump, combinent l'exubérance de la jeunesse et la force brute du mythique yéti, dans un duo inséparable qui parvient à surmonter tous les obstacles, même les plus décourageants. Nunu n'a que de vagues souvenirs de ses parents, ou du temps où il ne faisait pas encore partie des Gardiens du givre. Il était souvent considéré comme une bête curieuse, ses rêveries et sa compassion étaient souvent en désaccord avec la vision des sages de la tribu, et le jeune garçon imaginait parfois des endroits situés bien au-delà de l'ombre de la citadelle des Gardiens du givre. Parfois, il dépassait le stade du rêve, à la grande frustration de ceux qui l'entouraient, et cela n'a jamais été plus évident que lorsqu'il a été nommé apprenti du dompteur de la tribu et chargé de s'occuper des bêtes sous son joug. Les Gardiens du givre avaient une ménagerie constituée de créatures de Freljord qu'ils avaient asservies. Ils n'avaient qu'un seul et unique yéti, une créature rare aux qualités mystiques et dotée d'une force brute. Le dompteur apprit à Nunu que seul un régime strict constitué de plantes et de coups de fouet permettait à la bête d'oublier sa nature sauvage et vicieuse, mais plus Nunu passait de temps avec la créature, plus il comprenait que le yéti n'était pas une bête assoiffée de sang.Voyant la santé de son ami Willump décliner, Nunu se mit à lui donner discrètement des morceaux de viande, dans l'espoir qu'il se rétablisse. Jour après jour, Willump retrouvait sa force et non sa nature sauvage, contrairement à ce qu'on lui avait appris. Nunu essaya de convaincre le dompteur que le yéti n'était pas un danger, mais en vain. Lorsque Nunu revint nourrir Willump, il retrouva la cage du yéti fracassée, et en guise d'au revoir une ébauche de dessin. Sans hésiter, Nunu se précipita dans la nature à la recherche de son ami.Quand Nunu rattrapa Willump, le yéti était encerclé par un groupe de Gardiens du givre mené par le dompteur. De peur que les hommes ne blessent son ami, Nunu se jeta entre le yéti et le dompteur, mais le fouet fendit l'air sans distinction. Alors que le dompteur s'apprêtait à porter un nouveau coup, le yéti laissa éclater sa fureur, qu'il avait jusque-là si bien cachée. Même après tout ce qu'il avait subi, le yéti s'inquiétait plus du sort du garçon qui avait fait preuve de compassion que du sien. Le yéti fut pris d'une rage folle et laissa le dompteur se vider de son sang dans la neige. Le reste des Gardiens du givre prit peur et fuit devant la colère du yéti. Nunu réalisa qu'il avait atteint un point de non-retour. Il ordonna à Willump de s'en aller avant que les hommes ne reviennent avec des renforts, mais le yéti refusa de partir sans le jeune garçon. Nunu était face à un choix difficile : devait-il abandonner son seul ami et vivre en captivité chez les Gardiens du givre, ou fuir dans la nature, loin du seul foyer qu'il ait jamais connu ? Nunu choisit la seule voie qui lui parut logique. Perché sur le dos du gigantesque yéti, Nunu s'enfuit avec Willump. Le duo fit alors ses premiers pas dans ce gigantesque monde dont on l'avait privé si longtemps. ''Dégagez de notre chemin ! Willump et moi avons tout un monde à explorer.'' -- Nunu

Il arrive que les liens de l’amitié deviennent plus forts que ceux du sang. Lorsqu’ils se tissent entre un enfant que rien n’effraie et un yéti des plus effrayants, ces liens deviennent alors puissants. Nunu, dont le rôle était d’apprivoiser une bête infâme, s’est pris d’amitié pour un yéti plutôt que de le mettre aux fers. Aujourd’hui, Nunu et son ami à forte carrure, Willump, combinent l’exubérance de la jeunesse et la force brute du mythique yéti, dans un duo inséparable qui parvient à surmonter tous les obstacles, même les plus décourageants.
Nunu n’a que de vagues souvenirs de ses parents, ou du temps où il ne faisait pas encore partie des Gardiens du givre. Il était souvent considéré comme une bête curieuse, ses rêveries et sa compassion étaient souvent en désaccord avec la vision des sages de la tribu, et le jeune garçon imaginait parfois des endroits situés bien au-delà de l’ombre de la citadelle des Gardiens du givre. Parfois, il dépassait le stade du rêve, à la grande frustration de ceux qui l’entouraient, et cela n’a jamais été plus évident que lorsqu’il a été nommé apprenti du dompteur de la tribu et chargé de s’occuper des bêtes sous son joug.
Les Gardiens du givre avaient une ménagerie constituée de créatures de Freljord qu’ils avaient asservies. Ils n’avaient qu’un seul et unique yéti, une créature rare aux qualités mystiques et dotée d’une force brute. Le dompteur apprit à Nunu que seul un régime strict constitué de plantes et de coups de fouet permettait à la bête d’oublier sa nature sauvage et vicieuse, mais plus Nunu passait de temps avec la créature, plus il comprenait que le yéti n’était pas une bête assoiffée de sang.
Voyant la santé de son ami Willump décliner, Nunu se mit à lui donner discrètement des morceaux de viande, dans l’espoir qu’il se rétablisse. Jour après jour, Willump retrouvait sa force et non sa nature sauvage, contrairement à ce qu’on lui avait appris. Nunu essaya de convaincre le dompteur que le yéti n’était pas un danger, mais en vain. Lorsque Nunu revint nourrir Willump, il retrouva la cage du yéti fracassée, et en guise d’au revoir une ébauche de dessin. Sans hésiter, Nunu se précipita dans la nature à la recherche de son ami.
Quand Nunu rattrapa Willump, le yéti était encerclé par un groupe de Gardiens du givre mené par le dompteur. De peur que les hommes ne blessent son ami, Nunu se jeta entre le yéti et le dompteur, mais le fouet fendit l’air sans distinction. Alors que le dompteur s’apprêtait à porter un nouveau coup, le yéti laissa éclater sa fureur, qu’il avait jusque-là si bien cachée. Même après tout ce qu’il avait subi, le yéti s’inquiétait plus du sort du garçon qui avait fait preuve de compassion que du sien. Le yéti fut pris d’une rage folle et laissa le dompteur se vider de son sang dans la neige.
Le reste des Gardiens du givre prit peur et fuit devant la colère du yéti. Nunu réalisa qu’il avait atteint un point de non-retour. Il ordonna à Willump de s’en aller avant que les hommes ne reviennent avec des renforts, mais le yéti refusa de partir sans le jeune garçon. Nunu était face à un choix difficile : devait-il abandonner son seul ami et vivre en captivité chez les Gardiens du givre, ou fuir dans la nature, loin du seul foyer qu’il ait jamais connu ? Nunu choisit la seule voie qui lui parut logique. Perché sur le dos du gigantesque yéti, Nunu s’enfuit avec Willump. Le duo fit alors ses premiers pas dans ce gigantesque monde dont on l’avait privé si longtemps.
 »Dégagez de notre chemin ! Willump et moi avons tout un monde à explorer. »
— Nunu

Astuces pour…

  • …bien jouer Nunu
    • Voracité permet à Nunu de rester dans une voie face à des adversaires spécialistes du combat à distance.
    • Vous pouvez interrompre Zéro absolu assez tôt pour infliger au moins quelques dégâts avant que la cible ne soit hors de portée.
    • Il est souvent préférable d’attendre que la série d’effets néfastes initiale ait été lancée avant de lancer Zéro absolu. Retenez-vous avant de vous jeter dans un combat d’équipe.
  • …contrer Nunu
    • Sang chaud de Nunu permet au joueur d’échapper à de nombreux combats. Immobilisez et étourdissez tout ennemi profitant de Sang chaud.
    • Interrompre la charge de Zéro absolu diminue les dégâts subis par votre équipe.
    • Le sort d’invocateur Saut éclair est idéal pour échapper à Zéro absolu.
    • Comme Nunu ne dispose que d’une compétence à cible unique capable de briser un bouclier antisorts, Voile de la banshee est très utile pour l’affronter.

Son passif : Visionnaire

Visionnaire
Nunu peut lancer gratuitement un sort toutes les 5 attaques.

Ses sorts

Voracité
Voracité
Nunu ordonne au yéti d’avaler le sbire ou le monstre visé, lui infligeant de lourds dégâts pour récupérer des PV.
Sang chaud
Sang chaud
Augmente la pression sanguine d’une unité amie et de Nunu, ce qui accroît temporairement leurs vitesses d’attaque et de déplacement.
Éclair de glace
Éclair de glace
Nunu lance un éclair de glace sur une unité ennemie, lui infligeant des dégâts et réduisant temporairement ses vitesses de déplacement et d’attaque.
Zéro absolu
Zéro absolu
Nunu absorbe la chaleur autour de lui, ralentissant les ennemis proches. À la fin de l’effet, il inflige de lourds dégâts aux ennemis dans la zone d’effet.

Revenir à la liste