Urgot

Fierté du bourreau

Certains guerriers deviennent célèbres pour leur force, leur ruse ou leurs talents militaires. D'autres refusent tout simplement de mourir. Urgot était autrefois un grand guerrier à la solde de Noxus, et son cas relève de cette dernière possibilité. Prompt à se lancer tête la première sur les lignes ennemies, Urgot semait le chaos dans les rangs de l'adversaire, mais subissait souvent de graves blessures par la même occasion. Quand son corps refusa de subir plus de mauvais traitements, Urgot, handicapé, fut nommé Grand Bourreau de Noxus. Ses mains étaient en morceaux et il pouvait à peine marcher. Des lames en forme de faux furent greffées à ses moignons pour lui permettre d'exécuter ses basses œuvres.Urgot trouva la mort le jour même qui aurait dû être le couronnement de sa carrière. En raison de son passé militaire, il accompagnait souvent des détachements en territoire ennemi. Au cours d'une embuscade qu'il avait tendue à l'ennemi, Jarvan IV, prince héritier de Demacia, tomba entre les mains de l'unité d'Urgot. Comme ils étaient trop loin de Noxus pour prendre le risque d'y transférer le prisonnier avant de réclamer une rançon, Urgot se prépara à éliminer leur captif. Au dernier instant, toutefois, le Détachement hardi, mené par Garen (dit la Force de Demacia), intervint et le vaillant guerrier trancha Urgot en deux pour aller sauver son prince. Pour services honorables, les restes du bourreau furent confiés à l'Académie blême en vue d'une réanimation. Mais son corps, après une vie entière de saccages, était en piteux état, ce qui rendit le travail des nécromanciens particulièrement ardu.Le professeur Stanwick Pididly, grand érudit de Zaun, proposa une solution. Dans les laboratoires de Pididly, un nouveau corps cauchemardesque fut forgé pour Urgot. Mi-homme mi-machine, alimenté par les énergies nécromantiques qui courent dans ses veines d'acier, Urgot a rejoint la League of Legends pour prendre sa revanche sur l'homme qui mit fin à sa vie.''On peut le reconstruire. Nous maîtrisons la techmaturgie.''-- Professeur Stanwick Pididly

Certains guerriers deviennent célèbres pour leur force, leur ruse ou leurs talents militaires. D’autres refusent tout simplement de mourir. Urgot était autrefois un grand guerrier à la solde de Noxus, et son cas relève de cette dernière possibilité. Prompt à se lancer tête la première sur les lignes ennemies, Urgot semait le chaos dans les rangs de l’adversaire, mais subissait souvent de graves blessures par la même occasion. Quand son corps refusa de subir plus de mauvais traitements, Urgot, handicapé, fut nommé Grand Bourreau de Noxus. Ses mains étaient en morceaux et il pouvait à peine marcher. Des lames en forme de faux furent greffées à ses moignons pour lui permettre d’exécuter ses basses œuvres.
Urgot trouva la mort le jour même qui aurait dû être le couronnement de sa carrière. En raison de son passé militaire, il accompagnait souvent des détachements en territoire ennemi. Au cours d’une embuscade qu’il avait tendue à l’ennemi, Jarvan IV, prince héritier de Demacia, tomba entre les mains de l’unité d’Urgot. Comme ils étaient trop loin de Noxus pour prendre le risque d’y transférer le prisonnier avant de réclamer une rançon, Urgot se prépara à éliminer leur captif. Au dernier instant, toutefois, le Détachement hardi, mené par Garen (dit la Force de Demacia), intervint et le vaillant guerrier trancha Urgot en deux pour aller sauver son prince. Pour services honorables, les restes du bourreau furent confiés à l’Académie blême en vue d’une réanimation. Mais son corps, après une vie entière de saccages, était en piteux état, ce qui rendit le travail des nécromanciens particulièrement ardu.
Le professeur Stanwick Pididly, grand érudit de Zaun, proposa une solution. Dans les laboratoires de Pididly, un nouveau corps cauchemardesque fut forgé pour Urgot. Mi-homme mi-machine, alimenté par les énergies nécromantiques qui courent dans ses veines d’acier, Urgot a rejoint la League of Legends pour prendre sa revanche sur l’homme qui mit fin à sa vie.
 »On peut le reconstruire. Nous maîtrisons la techmaturgie. »
— Professeur Stanwick Pididly

Astuces pour…

  • …bien jouer Urgot
    • Avant d’utiliser Flèche acide, essayez de garder le curseur sur un ennemi touché par Charge corrosive. Utilisée, la Flèche acide frappe directement la cible ainsi affaiblie et ignore les autres.
    • Urgot est excellent en escarmouche. Frappez les ennemis avec une Charge corrosive, puis tirez plusieurs Flèches acides guidées.
  • …contrer Urgot
    • Restez en mouvement pour éviter la Charge corrosive d’Urgot. Si vous êtes touché par la charge, mettez-vous rapidement hors de portée de ses Flèches acides.
    • Les attaques d’Urgot ralentissent l’ennemi quand Capaciteur terrifiant est activé. Infligez suffisamment de dégâts pour vider son bouclier et lui faire perdre cet effet.

Son passif : Atténuateur Zaun

Atténuateur Zaun
Les attaques de base et les Flèches acides d’Urgot réduisent de 15% les dégâts infligés par sa cible pendant 2,5 sec.

Ses sorts

Flèche acide
Flèche acide
Urgot tire une Flèche acide qui frappe le premier ennemi touché et le ralentit si Capaciteur terrifiant est activé. La Flèche acide peut se verrouiller sur les cibles touchées par une Charge corrosive.
Capaciteur terrifiant
Capaciteur terrifiant
Urgot charge son Capaciteur pour profiter d’un bouclier. Tant que le bouclier est actif, les attaques d’Urgot ont un effet ralentisseur.
Charge corrosive
Charge corrosive
Urgot lance une charge corrosive qui blesse et réduit l’armure des ennemis pris dans la zone d’effet.
Inverseur de position hyper-cinétique
Inverseur de position hyper-cinétique
Urgot charge son Inverseur de position hyper-cinétique, qui lui permet d’échanger sa position avec celle de sa cible. La cible est neutralisée pendant la canalisation. Après l’échange de position, Urgot profite d’un bonus à l’armure et à la résistance magique.

Revenir à la liste